Au cœur de la recherche en oncologie : Le séquençage génomique des tumeurs

Dans ce dernier article de notre série sur le cancer consacrée à l’assurance, le Dr Achim Regenauer, Chief Medical Officer PartnerRe, Life & Health, présente la manière dont le séquençage génomique des cancers ouvre la voie à l’amélioration du diagnostic précoce et à la médecine de précision.

 Bryce Shepherd, Head of Capabilities Development, Asia-Pacific, Life & Health, a quant à lui, apporté sa connaissance du marché afin de définir des solutions pérennes, pertinentes et adaptées aux marchés.

Cette adaptation au domaine de l’assurance est plutôt orientée vers les produits anglo-saxons de type « maladies redoutées » mais on imagine bien les transpositions qu’il pourrait y avoir sur des produits de type prévoyance individuelle ou collective, tant à la souscription lorsqu’il y a une sélection médicale qu’en cours de contrats avec des mesures de prévention.

Qu’est-ce que le séquençage génomique ?

  • Les réponses aux traitements et les résultats cliniques des patients atteints de cancer sont très variables et souvent difficiles à prévoir.
    Or, le cancer est une maladie génétique, c’est-à-dire causée par des modifications de l’ADN/génome qui contrôlent le fonctionnement, la croissance et la division des cellules.
  • Le séquençage génomique d’une tumeur donne un aperçu des défauts génétiques spécifiques du cancer (mutations). Grâce à ces connaissances, les médecins peuvent mieux identifier les médicaments, les thérapies et/ou les essais cliniques appropriés. Il permet donc une médecine personnalisée du cancer. Pour en savoir plus sur les avancées en matière de traitement, vous pouvez consulter le troisième article de cette série, intitulé « Thérapie ciblée du cancer – En route vers la médecine de précision »1
  • Le séquençage génomique a également permis la biopsie liquide. C’est une avancée stimulante dans le dépistage et l’identification du cancer via un simple test sanguin. Ce dernier est disponible pour certains cancers à un stade avancé, mais également très prometteur pour un dépistage plus large du cancer, y compris les tests multi-cancers. Pour en savoir plus sur la biopsie liquide, vous pouvez consulter le deuxième article de cette série, “Diagnostic du cancer – Détection précoce : son impact sur l’incidence et la mortalité »2.
  • Grâce à la biopsie liquide et à la médecine de précision, le séquençage génomique permet également aux patients d’accéder à des soins efficaces et personnalisés à chaque étape de leur protocole de traitement, ce qui est important puisque le même type ou sous-type de cancer peut affecter les patients différemment.
De nouvelles propositions sont en cours

Le séquençage génomique offre un grand espoir d’impact positif sur la société.
Dans le secteur de l’assurance Vie et Santé, les avancées rendues possibles par les développements génomiques font encore l’objet de vifs débats sur la manière dont elles devront être utilisées dans nos produits. Des solutions pratiques ont toutefois commencé à voir le jour, par exemple, des programmes personnalisés de soins et des solutions de bien-être sur mesure.
Dans le domaine du dépistage, du diagnostic et du traitement du cancer, le séquençage génomique a ouvert la voie pour favoriser l’accessibilité à des domaines tels que les thérapies et les médicaments personnalisés afin d’améliorer les résultats des patients.

 

Usage actuel et perspectives

  • En 2017, plus de 75 % des oncologues basés aux États-Unis ont déclaré avoir utilisé le séquençage génomique pour guider leurs décisions de traitement.3
  • À l’heure actuelle, le séquençage est surtout effectué pour un petit sous-ensemble de cancers avancés. En effet, il n’est pas encore utilisé à grande échelle en milieu hospitalier à cause de son coût élevé et du long délai pour obtenir les résultats des tests.
  • Les coûts varient entre 400 et 1 000 dollars. Toutefois, les sociétés de biotechnologie continuant à développer des techniques de séquençage toujours plus rapides et moins coûteuses, le coût devrait encore baisser au cours des prochaines années 4 se rapprochant du prix d’un examen de routine.
Changements à venir

À mesure que l’accès au séquençage génomique augmente et que les coûts diminuent, les techniques médicales ont pu faire des avancées notables. Le meilleur exemple est la pandémie de Covid, où le séquençage génomique et la technologie de l’ARNm ont permis de développer et de produire des vaccins en un temps record.

Du point de vue de l’assurance, cet impact se manifeste également dans la disponibilité croissante des thérapies ciblées contre le cancer et des traitements personnalisés associés. À mesure que ces traitements deviennent plus accessibles grâce à un séquençage génomique moins coûteux, les produits que nous concevons doivent s’adapter pour permettre l’accès à ces traitements de pointe personnalisés.

 

Des progrès rapides sont en cours

  • A partir du 1er octobre 2019 5, le National Health System (NHS) du Royaume-Uni est devenu le premier service de santé national au monde à proposer systématiquement la médecine génomique.
  • Au Japon, les organismes de lutte contre le cancer ont publié un guide de bonnes pratiques cliniques pour les tests de panel génétique basés sur le séquençage de nouvelle génération6.
  • Aux États-Unis, des chercheurs ont relevé lors d’une enquête que, sur
    10 000 patients atteints de cancer, 37 %présentaient au moins une mutation exploitable7. Ainsi, le patient pourrait bénéficier d’un traitement ciblé issu des nouvelles immunothérapies. Aux États-Unis, le séquençage génomique de cancers spécifiques est actuellement effectué pour environ 5 % de tous les cas de cancer ; ce chiffre devrait augmenter.
  • Des tests multi-cancers, contenant chacun des centaines de mutations exploitables, arrivent fréquemment sur le marché. La Food and Drug Administration (équivalent américain de l’Agence Européenne du Médicament) a récemment approuvé un panel de tests génétiques appelé FoundationOneR CDx8 , dont le coût est d’environ 5 800 dollars.
    Pour en savoir plus sur la biopsie liquide et les tests multi-cancer, vous pouvez consulter le deuxième article de cette série, intitulé « Diagnostic du cancer – Détection précoce : son impact sur l’incidence et la mortalité ».

Impact attendu sur les assureurs Vie et Santé

  • Amélioration des taux de mortalité par cancer. Ces progrès devraient se traduire par une amélioration sensible des taux de mortalité au cours des deux prochaines décennies.
  • Définitions du cancer basées sur le génome dans les couvertures Vie et Santé. La cancérologie s’appuie sur l’idée selon laquelle le cancer est une maladie spécifique à un organe ou à un tissu. Ceci constituant la base de la tarification, de la définition des couvertures, et de l’indemnisation. On s’attend à ce que cette situation évolue vers une oncologie davantage guidée par le génome et les mutations communes entre les différents cancers. À terme, cela pourrait signifier qu’un cancer est principalement défini par des biomarqueurs génétiques et moins par la localisation et l’histologie.
  • De nouvelles subdivisions compliquent la tarification. Les cancers sont susceptibles d’être subdivisés en de nombreux groupes pronostiques, ce qui complique la tarification.
  • Augmentation du coût des médicaments/thérapies ciblés contre le cancer. Il devrait augmenter rapidement et nettement au-dessus du niveau de l’inflation 9
  • Un calendrier incertain. L’ampleur de tous ces changements dépendront principalement de l’accès clinique aux thérapies ciblées contre le cancer (disponibilité et coût )
Évolution des produits et de la tarification

Les produits Vie et Santé devront tenir compte des avancées de la recherche, et répondre aux attentes des clients. Dans l’avenir, le système de santé devra investir dans la génétique et le séquençage pour le dépistage, la prévention, et le diagnostic en fournissant des solutions personnalisées.

En conséquence, des changements devront intervenir dans la conception des produits. La tarification évoluera en privilégiant une approche plus personnalisée, dynamique et basée sur les données.

Il sera nécessaire de créer des produits pérennes et flexibles, permettant d’anticiper certains risques.

 

Prévision pour les 10 prochaines années

  • Une majorité des patients atteints de cancer pourront bénéficier d’un séquençage du génome du tissu tumoral, ouvrant la voie à une thérapie plus personnalisée et efficace.
  • Certains cancers pourront être guéris, d’autres seront moins chroniques, et un troisième groupe ne bénéficiera pas de ces évolutions.
Un avenir prometteur pour des produits plus innovants

Dans le secteur de l’assurance, ce potentiel d’évolution doit être traduit dans la création de produits innovants en veillant à l’amélioration du bénéfice pour le client.
PartnerRe a développé un savoir-faire en matière d’innovation de produits, convaincu que cette approche sera appréciée par les clients.
Nous sommes soutenus par nos experts médicaux mondiaux sur les dernières thérapies disponibles.

 

Si vous avez manqué les articles précédents, ils sont tous disponibles sur le site Web de PartnerRe.
Ils couvrent les thèmes suivants :

  • les tendances mondiales du cancer
  • les diagnostics du cancer
  • les thérapies ciblées du cancer

Nous contacter

Vos contacts habituels chez PartnerRe seront heureux de vous présenter ces nouveautés ainsi que l’ensemble de l’offre de services liés à la sélection médicale afin de vous aider à développer des produits de type risques aggravés. N’hésitez pas à les contacter.

Gilles Thivant, Directeur du Marché Français, Vie et Santé, EMELA

 

Cet article est destiné à des fins d’information générale, d’éducation et de discussion uniquement et ne constitue pas un conseil juridique ou professionnel.

Recent Articles

View More
Find a Contact